Retrouvez un nouveau reportage tous les dimanches sur cette page et sur nos réseaux sociaux !

Prochain reportage dimanche 9 juin !

Dans les coulisses du Plot 5…

Je tenais à vous faire un retour sur le Plot Avenir 5 qui s’est déroulé à Tagolsheim le 24 mars 2024…

Vers midi, les bénévoles ont commencé à préparer la piscine pour la compétition : affiches, lignes d’eau, micro, podium, chaises…

A l’entrée des nageurs, à 13h, tout était prêt pour accueillir l’épreuve dans les meilleures conditions. A commencer par Jean-Gilles, nageur du club devenu « policier des pieds nus » qui était chargé de surveiller l’entrée des vestiaires.

Au bassin, Audrey, Francine, Nicole et Mathis à la chambre d’appel, répartis en plusieurs rôles ; Capucine et Eloïse à la réception des fiches de temps ; Eric et Jean, officiels chronométreurs ; Sophie et Teresa à la remise des médailles et Lianna qui a encadré nos nageurs (les photos et résultats sont à retrouver ici).

N’oublions pas bien sûr Martine et Olivier, deux personnes dans l’ombre de la compétition, chargés de la saisie informatique des résultats.

Quand les nageurs avaient un petit creux, ils pouvaient se rendre à la buvette et ont pu y déguster les pâtisseries faites par les parents et les membres du club. Ils étaient accueillis par Doris et Patrick.

Nous avons eu beaucoup de retours positifs sur l’organisation du Plot. J’en profite donc pour remercier au nom du club les bénévoles et les pâtissiers/pâtissières pour leur engagement, sans qui la compétition n’aurait pas eu lieu dans de si bonnes conditions. Nous n’oublions pas non plus de remercier la Communauté de Communes du Sundgau pour avoir mis la piscine à notre disposition. Merci à Céline, cheffe de bassin pour sa présence lors de la compétition.

Mathis


Un stage intensif !

Du 4 au 8 mars, les Avenirs-Benjamins ont pu bénéficier d’un stage à la piscine de l’Illberg à Mulhouse, dispensé par Maéva.

Tous les jours, les stagiaires ont nagé une à deux fois pendant des entraînements d’une heure.

Le lundi et le vendredi, où les jeunes nageaient deux fois, ils ont pu se retrouver au Centre Sportif et ont déjeuné au self, ont joué à des jeux de société ou des jeux sportifs et se sont étirés. Ils ont aussi eu un temps calme pour se reposer avant de se remettre en chemin vers l’Illberg.

Le jeudi, après une heure d’entraînement, Maéva leur a enfin dévoilé la surprise tant attendue depuis le début de la semaine : après-midi au complexe Kinépolis ! Après avoir mangé au self, les stagiaires et leur encadrante ont pris le tramway, pour certains pour la première fois ! Ils ont ensuite pu faire une partie de bowling, sans Maéva qui a préféré les regarder (ou peut-être avait-elle peur de se faire battre 😉 ?)

Le petit groupe a ensuite pu jouer à quelques jeux d’arcade, puis ils ont fait une partie de laser-game, cette fois-ci avec Maéva.

L’après-midi est passée très vite et déjà il était l’heure de rentrer se reposer pour le dernier jour de stage…

« Ça m’a permis d’apprendre à connaitre certains jeunes, avec qui on avait moins l’occasion de discuter » m’a raconté Maéva. « Tout le monde a adoré et il y avait une super ambiance, un peu trop pendant les temps calmes (rires). Plus sérieusement, ce stage a permis à des nageurs de se rapprocher d’autres qu’ils ne côtoyaient pas avant. »

Pour les jeunes nageurs, s’entraîner sept heures en seulement une semaine dans un bassin de 50m n’était pas anodin, eux qui nagent habituellement 2 à 4 heures en bassin de 25m. Mais tous étaient motivés grâce à l’ambiance chaleureuse qui s’est créée dès les premiers jours. Cela leur aura permis de découvrir ce qu’est un stage, et de continuer l’expérience pour les plus expérimentés à Dijon en avril…

Mathis


L’infatigable Nicole

À la fin de l’entraînement, j’ai pu discuter avec Nicole, 71 ans, une nageuse très investie dans notre club qui a un très beau parcours en tant que Maître…

Nicole a commencé la natation à l’âge de 8 ans au Mulhouse Olympic Natation.

Elle a fait de la compétition jusqu’à 18 ans et a participé aux Championnats de France N1.

Après une pause de 34 ans, Nicole est arrivée au club et a participé à ses premiers Championnats de France Maîtres en 2006.

En 17 ans de pratique assidue de la natation, Nicole a récolté plus d’une centaine de titres aux Championnats d’Alsace et du Grand-Est et a remporté 40 médailles aux Championnats de France, terminant ainsi 10 fois en haut du podium !

Nicole a aussi battu un record de France de sa catégorie au 50m dos en 2023, non égalé depuis 30 ans !

Elle a aussi participé à deux Championnats d’Europe : Eidhoven en 2013 et Londres en 2016. Nicole garde encore de très bons souvenirs de cette expérience où plus de 10 000 nageurs se sont rencontrés. Côté résultats, Nicole a obtenu la 5ème place au Royaume-Uni et la 8ème place aux Pays-Bas. Bravo à elle !

Nicole s’investit beaucoup au Sundgau Natation. Elle entraîne des jeunes nageurs (nos Crevettes) depuis une douzaine d’années – elle a d’ailleurs passé son BNSSA (Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique) à 65 ans pour rendre service à notre club. Elle fait aussi partie du comité depuis 16 ans, où elle a endossé le rôle de vice-présidente et est désormais responsable des Maîtres.

« Toutes ces années m’ont permis de côtoyer à travers les compétitions, les entraînements, les réunions de comité et les diverses animations, des gens formidables et dévoués. »

Bravo à Nicole pour ce beau parcours ! Comme vous le savez certainement, la piscine fermera ses portes durant 3 semaine pour vidange. Il n’y aura pas d’article pendant cette période…  Retrouvez le prochain reportage le 17 mars.

Mathis


L’Avenir…

Je suis parti à la rencontre de Victor, Nathéo, Inaya, Elisa, Enes et Lucy qui ont tous entre 8 et 12 ans.

Ces jeunes se connaissent depuis plus d’un an maintenant et ont commencé la compétition l’année dernière. « Nous étions un peu stressés au début, mais finalement, on était contents de l’avoir fait. » Ils s’entraînaient alors avec Lianna et désormais avec Maéva.

Ils ont commencé la natation vers l’âge de 6 ans, au sein même de notre club. La natation leur apporte de la joie et du bien-être et, comme leur petit groupe n’a pas beaucoup changé, ils apprécient de nager et de rire ensemble. Cela leur donne aussi plus de motivation. « Ce qui est bien, c’est que tout le monde se connaît dans le club et c’est très convivial, mêmes avec des nageurs d’autres groupes. »

Actuellement, nos jeunes se sont séparés car certains sont passés dans le groupe supérieur. Lucy, 8 ans est partie en cours d’année à Pékin et reviendra en 2026. Les Avenirs sont trois en ce moment, mais il devrait y en avoir plus la saison prochaine !

Je ne vous ai pas présenté tous nos Avenirs-Benjamins, alors, attendez-vous à une suite…

Mathis


Géraldine, une participation aux J.O. de Los Angeles

C’est avec beaucoup de curiosité que je me suis plongé dans la « boîte à souvenirs » de Géraldine, 57 ans, nageuse au Sundgau Natation depuis 22 ans…

Géraldine est sourde de naissance. Elle a fait un peu de gymnastique, du plongeon, du ski, du patinage et du basket pendant sa petite enfance.

Elle a commencé la natation à l’âge de 6 ans au Mulhouse Olympic Natation.

À l’âge de 12 ans, Géraldine pratiquait la natation 2 fois par jour, toujours au sein du MON. Sa « spé » était la brasse.

Mais par malchance, Géraldine s’est faite renverser à 14 ans par une voiture… Elle a été conduite à l’hôpital, où elle a passé une semaine dans le coma. Suite à cet accident, à cause de douleurs au genou droit, Géraldine s’est mise à nager le papillon, qui est devenu sa spécialité.

Du haut de ses seize ans, elle a rejoint le Club des Nageurs Sourds de France, basé à Paris.

Elle a disputé les Championnats de France des mal entendants de 1982 à Antibes, à l’âge de 16 ans, où elle a récolté les médailles d’or et obtenu plusieurs records de France !

Géraldine a aussi nagé lors de la Rencontre Internationale de Bayreuth la même année. Elle a remporté la seconde place du 100 m papillon (décrochant au passage un record de France de plus) et a obtenu la médaille de bronze du 100 m crawl.

Elle a participé aux Jeux Olympiques des Sourds (Deaflympics) de 1985 à Los Angeles ! Elle était la seule femme de l’équipe de France et a tout de même été 4ème à deux courses et a remporté la 7ème place à deux reprises !

Géraldine a bien sûr participé à de nombreux championnats régionaux ou départementaux.

Après cette jeunesse pleine de rencontres et de sport, Géraldine a rejoint notre club, anciennement connu sous le nom de « Club de Natation du District d’Illfurth » en 2002.

En 2005, elle a fait une pause de 5 ans pour s’occuper de ses enfants.

En 2010, elle a rejoint le Rhin-Sud Natation.

Et elle a finalement réintégré notre club en 2013. Elle nage actuellement 2 à 3 fois par semaine et participe à quelques compétitions Maîtres, ce qui la défavorise lors du départ qui doit lui être donné par tape sur la cuisse.


Une sortie bien méritée !

Aujourd’hui, je n’ai pas interviewé de nageur, mais j’ai décidé de vous raconter la sortie de Noël du Sundgau Natation, qui s’est déroulée le samedi 16 décembre !

Petits et grands ont été récompensés pour leur investissement : le club nous a conviés au cinéma Palace d’Altkirch, que nous remercions pour leur accueil chaleureux.

Nous avons regardé le dessin animé « Migration », qui a plu à tous. Cette séance a été suivie d’un goûter de Saint-Nicolas avec des manalas, des clémentines, des chocolats, des macarons et des jus de fruit !

Nous avons eu de nombreux retours positifs de parents et de membres, espérant qu’une autre séance se programme…

« Le coin (coin !) des nageurs » prend quelques vacances (le prochain reportage sera publié dimanche 7 janvier), mais je vous ai prévu d’autres publications surprises pour Noël et Nouvel An…

Je vous souhaite de passer de très bonnes fêtes de fin d’année et espère vous retrouver en pleine forme en 2024 !

Mathis


Maéva, une vague de fraîcheur sur le Sundgau Natation 

C’est entre deux prises de chronos que j’ai réussi à capter l’attention de Maéva afin qu’elle me raconte son parcours… 

Maéva a commencé la natation à l’âge de 16 ans après avoir pratiqué la natation synchronisée en sport-étude. Elle est depuis triathlète mais continue à nager toute seule « Quand je nage, j’ai l’impression d’être dans ma bulle. » Maéva a travaillé en piscine à 18 ans, où elle faisait de la surveillance puis a été maître-nageur et a enchaîné sur le métier de coach sportif (fitness, musculation et natation).  

Elle a commencé à entraîner au Sundgau Natation en tant que coach il y a deux ans.

Maéva aime beaucoup entraîner le haut niveau, mais apprécie aussi apprendre la natation aux plus jeunes, comme les Crevettes. « J’aime entraîner pour pouvoir transmettre ma passion et donner envie de nager » 

Elle est l’entraîneuse des Crevettes 2 et 3, des compétiteurs (Avenirs, Juniors et Maîtres) et des Loisirs adultes et jeunes. 

Maéva nous communique toujours sa bonne humeur et son entrain. C’est une entraîneuse dynamique, qui n’hésite pas à érailler sa voix pour nous motiver 😉 


Paroles de Crevettes 2

Pour cette interview, j’ai choisi de partir à la rencontre des Crevettes 2 du mercredi à 17h…

Onze Crevettes s’entraînent sur ce créneau : Mael, Maxe, David, Lidie, Manon, Théo, Léna, Noelia, Eliott, Philippine et Bogdan (ils ne sont pas tous présents sur la photo car certains étaient absents le jour où j’ai assisté à leur entraînement).

Ils savent déjà nager le crawl, la brasse et le dos qu’ils pratiquent dans le grand bassin ! Nos Crevettes 2 s’entraînent avec Maéva et trouvent que… « La natation, c’est trop bien ! ».

Mais le meilleur moment était certainement quand ils ont pu faire exceptionnellement un tour de toboggan après 50 minutes d’entraînement !


« La natation, c’est toute ma vie »

Pour cette première interview, j’ai décidé d’interroger Fahmi, un nageur du groupe des compétiteurs de 23 ans.

Fahmi pratique la natation depuis l’âge de 6 ans. Il a appris à nager à Mulhouse jusqu’à ses 10 ans puis a décidé de commencer la compétition au sein de notre club, anciennement appelé CNDI. À 14 ans, il s’est dirigé vers le Mulhouse Olympic Natation où il s’entraînait 6 fois par semaine sur des cours de deux heures… Puis, deux ans plus tard, il intègrera le groupe Élites avec des nageurs olympiques, comme Yannick Agnel. Fahmi a toujours été motivé, même dans les moments les plus durs, comme la série de 10 x 200 m papillon, qu’il faisait tous les lundis soir sans broncher !

À 22 ans, Fahmi est finalement revenu au Sundgau Natation, le club où sa passion pour la natation a commencé. « L’environnement familial du club me plaisait beaucoup et il y a un groupe de Maîtres convivial avec des nageurs motivés et sympathiques ». Fahmi nage actuellement quatre à cinq fois par semaine et participe encore à des compétitions, comme récemment, lors des Interclubs de Saint-Louis où le club a réussi à réunir une équipe de dix garçons.

« Ce qui me plaît le plus dans la natation, c’est la compétition » Et, il peut être fier de ses titres, comme sur sa course de prédilection : le 200 m papillon. Il a notamment été plusieurs fois champion d’Alsace et du Haut-Rhin et 3ème au ranking interrégional toutes catégories. Il a aussi été plusieurs fois 1er du meeting national de Mulhouse (toujours sur 200 m papillon) et a participé six fois aux championnats de France Élites.  

Fahmi a également entraîné des groupes allant des bébés nageurs jusqu’aux N2/N3.

« Je trouve que le Sundgau Natation est un club où il y a une bonne dynamique chez les jeunes. C’est un club familial et convivial avec un bel aspect compétitif pour les plus motivés. »